viduité


viduité

viduité [ vidɥite ] n. f.
• 1265; lat. viduitas, de vidua « veuve »
IDr. État de veuve, de veuf. veuvage. Délai de viduité : délai (en principe de 300 jours) imposé à la femme veuve ou divorcée avant de pouvoir se remarier.
(1576) Littér. et rare État de la personne qui est privée de qqch. Fig. Abandon, solitude. « dans cette paternité la viduité même de sa vie avait introduit tous les amours » (Hugo).
II(1853; par attract. de vide, et confus. avec vacuité) Abusivt État de ce qui est vide. « leur sonorité vient de leur viduité » (Flaubert).

viduité nom féminin (latin viduitas, de viduus, veuf) Vieux. État de veuve. ● viduité (difficultés) nom féminin (latin viduitas, de viduus, veuf) Sens Ne pas confondre ces deux mots proches pour l'oreille. 1. Viduité = veuvage. Délai de viduité. Terme de droit. Remarque Mot issu du latin viduitas, de vidua, veuve (comparer à l'anglais widow). 2. Vacuité = état de ce qui est vide ou, au figuré, vide de sens. Estomac à l'état de vacuité ; la vacuité d'un discours. Le mot n'est pas un terme technique, mais il relève de l'expression soignée. Remarque Mot issu du latin vacuitas, de vacuus, vide. ● viduité (expressions) nom féminin (latin viduitas, de viduus, veuf) Délai de viduité, délai imparti à une femme divorcée ou veuve avant de pouvoir se remarier (en principe, 300 jours après le décès ou l'ordonnance autorisant la résidence séparée en cas de divorce et ce afin d'éviter toute confusion sur la paternité d'un enfant à naître). ● viduité (synonymes) nom féminin (latin viduitas, de viduus, veuf) État de veuve.
Synonymes :

viduité
n. f. DR état d'une personne veuve. Syn. veuvage.
|| Délai de viduité: délai avant lequel une femme veuve ou divorcée ne peut se remarier.

⇒VIDUITÉ, subst. fém.
A. — Vieilli. [S'appliquait essentiellement à une femme]. Veuvage. Après la virginité, c'est la viduité qui a joui partout du respect des hommes (J. DE MAISTRE, Pape, 1819, p. 272). L'état de viduité était envisagé comme sacré; les veuves constituaient un ordre ecclésiastique (RENAN, Marc-Aurèle, 1881, p. 552).
DR. Délai de viduité. Délai que doit respecter une femme veuve ou divorcée avant de pouvoir se remarier, afin d'éviter toute confusion ou incertitude sur la paternité d'un enfant à naître (d'apr. GDEL).
B. — Au fig.
1. Littér., vieilli. État d'abandon; isolement affectif, solitude morale. Il seroit hors de la société, l'être malheureux qui naîtroit privé des sens de la vue et de l'ouïe (...) dont l'intelligence solitaire seroit condamnée à une éternelle viduité (BONALD, Législ. primit., t. 2, 1802, p. 2). Le pauvre vieux Jean Valjean n'aimait, certes, pas Cosette autrement que comme un père; mais (...) dans cette paternité la viduité même de sa vie avait introduit tous les amours; il aimait Cosette comme sa fille (...) comme sa mère (...) comme sa sœur (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 389).
2. État de ce qui est vide, sans valeur, sans intérêt. Synon. vacuité. La sculpture (...) se stérilise et finit par nous épouvanter de sa viduité (CASTAGNARY, Salon, t. 1, 1864, pp. 183-184). C'est partout la même viduité (...). Cette pauvreté de pensée (...) ce manque de cœur (...) a (...) gagné tout le parti socialiste politique et de proche en proche le parti syndicaliste (PÉGUY, Argent, 1913, p. 1110).
Rem. Cet empl. est condamné par les puristes: ,,On se gardera de commettre cette confusion [viduité/vacuité]et d'employer viduité dans un sens abusif`` (DUPRÉ 1972).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Fin XIVe s. [ms.] (De Judith, ms. Genève, 160 ds BRUNET LATIN, Trésor, éd. E. Chabaille, Append. III, p. 629: Judith osta les habillemens de sa viduité); XVe s. [id.] ([JEAN MANSEL], Fleur des hist., Maz. 1562, f° 20c ds GDF. Compl.). Empr. au lat. viduitas, -atis « privation; viduité »; cf. le synon. de formation pop. a. fr. veveé (1243 ds GDF.), et de là, par substitution du suff. -eté (-té) — et malgré l'écart chronol. des ex. — veuveté (1160-74, WACE, Rou, éd. A. J. Holden, II, 4230). Fréq. abs. littér.:10.

viduité [vidɥite] n. f.
ÉTYM. 1265; lat. viduitas, de vidus « veuf ».
1 État de veuve, de veuf. Veuvage. || Délai de viduité, imposé à la femme veuve ou divorcée avant de pouvoir se remarier.
(1576). État de celui qui est privé de qqch.Fig. Abandon, solitude.
0 Le pauvre vieux Jean Valjean n'aimait, certes, pas Cosette autrement que comme un père; mais (…) dans cette paternité la viduité même de sa vie avait introduit tous les amours (…)
Hugo, les Misérables, IV, XV, I.
2 (1853, Flaubert; par attraction de vide et confusion avec vacuité). Abusif. État de ce qui est vide (au fig.; → Sonorité, cit. 1, Flaubert).

Encyclopédie Universelle. 2012.